Western Girl

Wu Wild West!

Alors que la Fast Fashion s’accélère, gonflée à bloc par la frénésie d’achat de l’Empire du Milieu, il est une figure qui résiste au temps et à l’argent : celle du cowboy (et de la cowgirl), à jamais liée aux grands mythes américains nourris de liberté et de nature.

La fille de l'Ouest signe son grand retour en selle

Et voilà que le Bon, la Brute et le Truand des Western Spaghetti inspirent nos créateurs les plus sages. Raf Simons pour Calvin Klein revisite l’américanité dans ce qu’elle a de plus primaire, pour délivrer une réinterprétation contemporaine de l’archétype américain du cowboy. Hommes et femmes défilent ensemble sur un même parterre, avec les signes distinctifs des légendes du Far West : santiags, denim, chemises à carreaux avec poche poitrine. La seule discordance entre sexe tient à l’inversion des couleurs.

Chez Versace, Donatella rend hommage à son frère disparu, Gianni, en convoquant sur le podium des silhouettes aux allures de gauchos et des femmes Zorro avec chapeaux noirs à larges bords.

Vanessa_Wu_Western_Girl_Tendance_Cow_Girl

C’est aussi Maria Grazia Chiuri qui signe pour la collection Croisière de Dior une mise en scène somptueuse aux accents hispaniques. Elle fait passer ses héroïnes de l’autre côté de la frontière, et les transforment en Escaramuzas mexicaines, défilant sur des chevaux blancs et défiant tous les murs et les parjures.

Comment expliquer que les codes esthétiques du Wild West s’invitent régulièrement au sein des collections actuelles et à venir ? Dans un article intitulé « Rodéo Mode », la journaliste Lorène Duquesne identifie 3 élans majeurs à ce regain d’intérêt pour l’imagerie du Ranch.

Il y a d’abord la fascination qu’exerce toujours l’Amérique, entre attraction véritable vs. rejet du rêve américain et de ses marchands de sable qui endorment les consciences. Mais, si on ne pardonne pas aux politiques leurs erreurs et leurs mensonges, on pardonne leurs défauts aux cowboys qui restent encore un roc de rêve fiable.

Ensuite, vient le désir de nature. « Se glisser dans les fringues d’un cowboy, c’est renouer implicitement avec les éléments. C’est exprimer un désir de naturalité contrarié par des vies bétonnées. » Les grands espaces se rencontrent, et sur les catwalks, on s’accorde à vouloir les protéger.

Vanessa_Wu_Western_Girl_Cow_Girl_Versace

Enfin, il y a une recherche de neutralité du genre. Contre toute attente, la figure plutôt virile du cowboy s’efface pour faire place à son double féminin qui emprunte dorénavant au vestiaire masculin un look convergent. La femme n’est plus représentée en danseuse de Saloon un peu sotte, mais bien comme l’alter-ego de l’homme, pour une reconquête qui n’est plus celle de l’Ouest, mais peut-être bien celle du Genre.

Alors les filles, à vos bottes et santiags, car la rentrée sera en Wu Wild West !

(c) Crédits Photos :
Versace, Défilé Printemps Eté 2018

Découvrez plus de tendances

Suivez-nous sur instagram

Livraison gratuite
à partir de 30€ d'achat

Retours gratuits
En France, Belgique, Luxembourg et Espagne

Service client
Besoin d'un conseil du lundi au vendredi

+33 (0)1 76 58 04 54